Changer l'univers graphique : Brest ou Douarnenez

La porte de l'enfer

La porte de l'enfer ( 10 janvier 1998 )

S’il est un Breton dont la Bretagne peut et doit-être fière, c’est bien Jean-François Coatmeur, auteur de «La nuit rouge», «Yesterday», «La danse des masques», «Narcose», «Des feux sous la cendre» et aujourd’hui de «La porte de l’enfer»… Reconnu comme l’un des meilleurs auteurs français de thrillers, Jean-François Coatmeur situe cette fois l’intrigue de son nouveau roman du coté de Morlaix pour le début, avec la mort dramatique d’un père et de son fils dans un supposé accident de voiture. Une double disparition qui laisse seule une ex-femme, Genia, un peu trop belle et mystérieuse pour être honnête. Une ex-femme dont Valois, un auteur de polars exilé en Bretagne, et Nathalie, son amie journaliste, suivront les traces qui les mèneront dans un manoir de Kergloff. Kergloff, bourgade située comme chacun le sait à quelques petits kilomètres de Carhaix-Plouguer, Finistère pour les initiés ! Au cœur de ces landes brumeuses, de ces terres imbibées de légendes celtes, l’horreur s’est brutalement invitée. Pour un délire bretonnant à souhaits.

Nord Eclair - 10 janvier 1998


Contact   Actu   Mentions légales   © Jean-François Coatmeur.bzh