Changer l'univers graphique : Brest ou Douarnenez
Accueil > Les livres > Aliéna > La presse et Aliéna > Jean-François Coatmeur, le maître du roman à suspense

Aliéna

Jean-François Coatmeur, le maître du roman à suspense ( 13 septembre 1991 )

Jean-François Coatmeur est né le 26 juillet 1925 dans le Finistère, région à laquelle il reste fidèle. Nombre de ses romans ont été adaptés au cinéma ou à la télévision. Les éditions Denoël viennent de faire paraître dans la collection Sueurs froides, quatre récits regroupés en un très beau volume. «Aliena», une étrange histoire d’amnésie dans un univers très fermé. «La voix dans Rama», dans un collège, un enfant disparaît… une intrigue à Douarnenez… un homme de condition modeste fait un beau mariage, mais ce changement de condition sera un échec. «Les sirènes de minuit» un récit de politique-fiction mêlé d’une intrigue policière. «Gestes anodins, familiers. Destins qui se nouent. Comparses malgré eux, héros effarés d’une saga démente. Mort en sursis, ignorant que sur leur tête le signe s’est posé…». «Le mascaret» se situe entre la France et l’Espagne, dans les années franquistes, une française est arrêtée pour terrorisme…
Quatre romans, quatre ambiances qui présentent bien le talent de Jean-François Coatmeur.

Dans la préface, Jacques Baudou écrit très justement «Jean-François Coatmeur n'appartient pas à la petite chapelle des écrivains policiers célébrés par la critique à la mode: il se tient pour cela bien trop loin des engouements survoltés et souvent fallacieux des cénacles parisiens. Cela ne l'empêche nullement d'être aujourd'hui l'une des figures de proue de l'actuelle littérature policière française, l'une de ses véritables vedettes, et sans conteste notre meilleur auteur de suspense. Les lecteurs, eux, ne s’y sont pas trompés qui font de chacun de ses livres un succès.»
Des croix sur la mer Ce roman de Coatmeur n’est pas un policier, mais le suspense est néanmoins présent. Le récit et les événements sont plus ou moins autobiographiques, en effet l’auteur a utilisé un souvenir très marquant pour trame de son nouveau roman. L’action se situe en Bretagne, en août 1944 les Allemands évacuent la pointe de Bretagne.
Un infirmier, Jean Palu est arrêté, pris en otage avec d’autres innocents, il restera sept heures contre un mur dans l’angoisse de la mort. Durant ces sept heures, il revoit sa vie, il pense, il pense à sa femme, à leur problèmes de couple, il est angoissé par une lettre qu’il a écrit et qu’il voudrait détruire…
Les remords et les doutes sont à chaque page, un portrait complexe et fort. Ce roman est un pur chef d’œuvre. Jean-François Coatmeur est un auteur à lire en priorité.

Véronik Blot

L'Echo de la Presqu'ile - 13 septembre 1991


Contact   Actu   Mentions légales   © Jean-François Coatmeur.bzh