Changer l'univers graphique : Brest ou Douarnenez

Yesterday

Yesterday ( 10 décembre 1985 )

Après «La nuit rouge», «Yesterday» s’inscrit parfaitement dans la collection «Spécial suspense» par son aspect à la fois policier et politique dans un décor de plages et de soleil, de luxueuses résidences parmi les ifs et les pins parasols.
Bertrand Melchior, juge d’instruction, s’interroge en vain sur les motifs de sa convocation au palais présidentiel. Certes, le chef de l’État Igor Lauza est un ancien camarade, originaire comme lui du même petit village, mais cela ne justifie pas à ces yeux cette entrevue. «Mêmes quand ils étaient gosses, ils n’étaient pas liés, ils n’appartenaient pas aux mêmes bandes, ils se battaient à l’occasion.»
Si, l’espace d’un instant, l’évocation de leur passé a la fraicheur de l’enfance et le visage de la jolie Marika, depuis longtemps leurs chemins ont bifurqué. Que craint Igor Lauza la veille de sa mort ? L’hostilité d’un pays en pleine agitation où la résurgence du groupe terroriste ARES dont le juge Melchior instruit le procès ?
Tant par sa forme que la clarté de son style, le dernier roman de Jean-François Coatmeur, en s’ajoutant à la liste déjà longue de ses précédents ouvrages, est pour le lecteur une source d’évasion, avec un intérêt qui s’accroit tout au long du récit.

Catherine Feuillet

La Vie Française - 10 décembre 1985


Contact   Actu   Mentions légales   © Jean-François Coatmeur.bzh