« La voix dans rama », 1973 - Denoël - Crime club

La voix dans Rama

[Temps de lecture : < 1 minute]

Tout a commencé avec la fugue de Stéphane. Élève du collège de Douarnenez que je dirigeais alors.
C’est ainsi que j’ai connu la mère, Rachel, et que je me suis trouvé au cœur du drame: une machination démentielle dont l’enjeu est un enfant.

Avec ce 6ème roman, Jean-François Coatmeur revient aux sources son inspiration, Douarnenez, sa ville de naissance.

Plus important pour l’écrivain, « La voix dans Rama » a été pré-sélectionné en avril 1973 pour le Grand prix de littérature policière. Le 11 mai, au 14ème tour de scrutin, Coatmeur et Jean-Patrick Manchette sont à égalité en tête et au 15ème tour c’est Manchette qui a gagné d’une seule voix pour « Ô dingos, Ô chateaux ! » (Série noire). Un joli parcours pour cette première sélection, mais Coatmeur le vivra plus comme un échec que comme un demi-succès prometteur…

  • Denoël – Crime-Club n° 319 (1973)

Auteur

Auteur de romans policier, Grand prix de littérature policière en 1976 pour Les Sirènes de minuit (Édition Denoël)