[Temps de lecture : < 1 minute]
Pouldavid-sur-mer (29) vers les années 1930
Pont-Croix (29) : l'ancien Petit-Séminaire
Brest (29)
Douarnenez (29), le port du Rosmeur
Portrait
Portrait

Un portrait intime de Jean-François Coatmeur par son neveu Joël dit Jo de Douarnenez : sa petite enfance à Pouldavid, son adolescence, sa scolarité au Petit Séminaire de Pont-Croix, son métier d'enseignant et puis l'écriture... ses joies et chagrins

Pouldavid
Pouldavid-sur-mer

Le bourg de son enfance qui sera, en 1945, rattaché à Douarnenez et qui, dans les années 1960 perdra la majorité de son anse, comblée pour construite une zone industrielle et des logements

Pont-Croix : le Petit séminaire
Pont-Coix

L’adolescence, les études secondaires de la 6ème au bac Philo au Petit Séminaire Saint-Vincent-de-Paul pendant les années de guerre.
Un souvenir qui restera douloureux.

Brest, pont de recouvrance
Brest

La ville de l'écrivain.
«Je ne figure point parmi les nostalgiques du Brest de Mac-Orlan»
Arrivée en la cité du Ponant en octobre 1951, il faudra plus de 20 ans à l'auteur des Sirènes de Minuit pour adopter la citée.

Douarnenez, le port du Rosmeur
Douarnenez

Douar an enez, la terre de l'île, la ville dont la baie contiendrait la citée engloutie d'Ys, la ville de la maison familiale, la ville des vacances, la source d'inspiration de sa première pièce en 1953 et de nombre de ses romans, là où tout finit...

previous arrow
next arrow

Portrait de Jean-François Coatmeur«Jean-François Coatmeur n’appartient pas à la petite chapelle des écrivains policiers célébrés par la critique à la mode: il se tient pour cela bien trop loin des engouements survoltés et souvent fallacieux des cénacles parisiens. Cela ne l’empêche nullement d’être aujourd’hui l’une des figures de proue de l’actuelle littérature policière française, l’une de ses véritable vedettes, et sans conteste notre meilleur auteur de suspense.

C’est que Jean-François Coatmeur possède un don précieux qui semble de nos jours un secret presque perdu: une science incomparable de la construction des intrigues qui fait de lui un des grands maîtres horlogers du mystère (et l’un des rares auteurs français susceptibles de soutenir la comparaison avec les Anglo-Saxons).

De surcroît, cette maîtrise de l’intrigue est associée à une écriture élégante et elle est aussi au service d’un véritable univers romanesque : Jean-François Coatmeur est un remarquable peintre de la province, décors et personnages mêlés. Non point un écrivain régionaliste – il a pris soin de ne pas se cantonner à sa Bretagne natale, et de choisir d’autres contrées : la Vendée, l’Alsace, les alentours de Rodez, Abidjan même dans J’ai tué une ombre, mais un observateur avisé, juste, attentif, des mœurs provinciales.»

Jacques Baudou
Préface de Coatmeur-Sueurs froides (1991)


Actus

php
Anarchiste violent au tout début du XX° siècle, puis Naturien non violent, «Clochard idéaliste», il finira «Mort pour la France» en septembre 1944
php
Vous pensez bien connaître votre auteur favori, mais est-ce vraiment le cas ? Pour le savoir testez-vous !
php
Coatmeur parle de lui, sa vocation, ses débuts, ses romans, où certaines de ses histoires pactisent ouvertement avec le surnaturel. découvrez un écrivain fabuleux dans toute sa simplicité.
php
On y apprend que l'héroïne de Narcose lui est apparue un dimanche matin à l'église de son quartier lors de la messe dominicale, que les débuts de Morte fontaine lui sont venus alors qu'il tournait en rond dans son bureau, que le sujet de la Danse des masques lui a

Toutes les actus

[Mise à jour : 30 mars 2024]