« Ballet noir », 1999 - Albin Michel

Ballet noir

[Temps de lecture : 3 minutes]

«Ballet noir» est un recueil de nouvelles précédemment publiées dans diverses revues à partir de 1965 (voir Les nouvelles).

Ballet noir, c’est l’histoire d’Évelyne, la petite fiancée qui n’aura jamais quinze ans, de Grégori, le tueur à gages touché par la Grâce, de ces deux adolescents rebelles qui avaient rendez-vous avec la mort, du Maître du Feu et de sa rencontre avec l’enfant-vieux, de Chapoutte, le prof chahuté qui faillit croire au Père Noël, celle encore…

Ballet noir, dix-sept variations sur le temps comme il va, un temps peuplé de gosses mal aimés, de destins saccagés, d’exclus. De victimes. On s’y ment, on s’y déchire, on y souffre, et l’Ange trop souvent y côtoie la Bête. Tableau cruel, où l’humour trace son sillon noir ou gris, tout imprégné pourtant de tendresse, aussi terrible que puisse en être parfois l’expression, et il arrive que la machination la plus perverse, miraculeusement, aboutisse à l’amour… De l’énigme au suspense, du portrait au couteau à la scène d’action ou à la peinture d’atmosphère, dix-sept figures contrastées, cocasses ou douloureuses, de la tragi-comédie humaine.

[Pour ce recueil de nouvelles, Jean-François Coatmeur reprend le titre « Ballet noir » qu’il avait utilisé en 1961-1962, proposé au Masque pour le Grand Prix du roman d’aventure et non retenu. Ce roman sera également proposé la même année à Denoël, puis l’année suivante dans une version remaniée. Représenté en 1971 chez Denoël, « Ballet noir » paraitra finalement en 1972 sous le titre « J’ai tué une ombre ». Une réédition en 2001 sous le titre « Outre-mort » chez Liv’Édition achèvera ces mutations de titres.]

Liste des 17 nouvelles :

  • L’ange et la bête
  • Tentation
  • Deux tours en trop
  • Bombe funèbre
  • Tendresse
  • Les cobayes
  • L’accident
  • Nuit de noces
  • An toul doun (Le trou profond)
  • Séparation
  • Joyeux Noël
  • « Secret défense »
  • La fiancée
  • Bonhomme Soleil
  • Catharsis
  • Deux ados
  • Le manteau de Noé
  • Albin Michel – Hors collection – 1998
  • Prix de la ville de Limoges 2000
  • Prix du roman populaire de la ville d’Elven 2000

Adaptations cinéma

Deux nouvelles ont fait l’objet d’adaptation : Deux tours en trop et La fiancée (3 adaptations).

D’une valeur inestimable

Christine Citti (Éloïse Rome) enquête

Adaptation de « Deux tours en trop », pré-publié septembre 1976 dans le numéro 3 du Magazine du mystère.

Épisode de la série « Les enquêtes d’Éloïse Rome »

Réalisation de : Edwin Baily

Scénario de : Philippe Setbon

Année : 2001

Durée : 0h52

Une jeune interne est retrouvée morte. Son amant, cancérologue dans le même hôpital, est immédiatement soupçonné. Mais un autre médecin s’accuse du meurtre. Eloïse découvre que les deux hommes sont unis par une amitié indéfectible…
Première diffusion : 6 septembre 2002

Distribution :

  • Christine Citti : Éloïse Rome
  • Jean-Baptiste Martin : Éric Nell
  • Marc Berman : Commissaire Damien Lespéré
  • François Caron : Yves Rome
  • Sophie Mounicot : Mikaëla Schwabb
  • Smaïl Mekki : Dr. Jacques Lasky

La fiancée

Evelyne (Marie Helia) et Roger (Guy Matchoro) dans La fiancée (1984) 1984 - Une participation amicale en tant qu'acteur dans le film d'Olivier Bourbeillon 'La fiancée', adapté de sa nouvelle. Le Docteur Coatmeur au chevet de sa malade

Réalisation de :Olivier Bourbeillon

Scénario de : Olivier Bourbeillon & Jean-Paul Bathany

Année : 1984

Durée : 0h17

Musique de : Lewis Furey

Court métrage.

Une jeune fille vit avec sa mère à Brest.Sans pouvoir lui donner d’âge réel, Evelyne semble faire partie des enfants ou adolescents fermés au monde extérieur.
Est-ce parce qu’elle semble secrète? A quoi peut-elle bien rêver?
Ce qui l’intéresse dans la vie?… Le musicien Lewis Furey qu’elle adore regarder à la télévision… Les promenades du dimanche après-midi au square avec son chien Sacha…
C’est au square qu’elle rencontre Roger, jeune homme aussi séduisant que sa moto. Ce sera la première expérience du désir.
Amour réel? Amour imaginaire? Motard de rêve? Dragueur du dimanche? Roger est-il l’Arsène Lupin venu l’enlever à la grisaille quotidienne? Evelyne est-elle « la fiancée » comme elle aime à se le répéter? Qui est en fait Roger?
Tout se révélera au cours d’une noce dans un bar de la ville…
Une ballade en moto, un envol de mouettes et l’orchestre du square conclueront cette histoire.

Distribution :

  • Marie Helia : Evelyne
  • Guy Matchoro : Roger
  • Odette Simoneau : La mère
  • Jean-François Coatmeur : Le docteur

La fiancée

La fiancée (1986)

Réalisation de : Bruno Romy

Scénario de : Bruno Romy

Année : 1986

Durée : 0h19

Court métrage.

The Fiancee

Première viée en moto pour Zabeen et Mark (The Fiancee)

Réalisation de : Alexander Harvey

Année : 1999

Durée : 0h16

Court métrage. Adaptation de la nouvelle « La fiancée ».

Distribution :

  • Preeya Kalidas : Zabeen
  • Ed Stoppard : Mark
  • Souad Faress : La mère
  • Nina Conti : Ellen
  • Mark Chapman : Le docteur

Chacun à sa manière, Eric Yung et Jean-François Coatmeur explorent les faces sombres de l'humanité

(...) Ballet noir, de Jean-François Coatmeur, ne montre guère plus d'optimisme à l'égard de la nature humaine. C'est une danse de mort et de chagrin en 17 mouvements, 17 nouvelles à suspense, brèves, sombres, implacables comme les êtres poussés à leurs fins dernières par l'amour, l'absence d'amour, la folie. La plus belle du recueil en donne le thème, et le ton: «Séparation». De corps, et de cœur. La tragi-comédie humaine vous offre 17 sanglots.
Michel Grisolia

L'Express - 30 décembre 1999

Auteur

Auteur de romans policier, Grand prix de littérature policière en 1976 pour Les Sirènes de minuit (Édition Denoël)