Jean-François Coatmeur prononce son discours

Hommage à un « Juste »

[Temps de lecture : < 1 minute]

Jean-François Coatmeur prononce un discours-témoignage émouvant en hommage à son oncle Alfred Le Guellec et son épouse Augustine, proclamés Justes parmi les Nations pour avoir, au péril de leur vie, sauver des juifs pendant la guerre 1939-1945.

Auteur

Auteur de romans policier, Grand prix de littérature policière en 1976 pour Les Sirènes de minuit (Édition Denoël)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.