Jean-François Coatmeur - Breton n° 7

« Je suis plus sensible à la face sombre de l’homme »

[Temps de lecture : < 1 minute]

Jean-François Coatmeur habite depuis son arrivée à Brest le même petit appartement du quartier Saint-Marc. De son bureau, peuplé de livres et décoré de quelques affiches de salons auxquels il a participé, l’écrivain brestois distingue au loin la rade. Sur la table, traînent des dictionnaires en tous genres. C’est ici qu’il imagine et met en forme ses romans dont bien sûr son dernier, La Fille de Baal, où Delphine, un jeune professeur de littérature, est témoin du crime de son amant et tente de démêler l’affaire dans une atmosphère étouffante…

Auteur

Auteur de romans policier, Grand prix de littérature policière en 1976 pour Les Sirènes de minuit (Édition Denoël)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.